AlertesCitoyennes gray

Un nouveau directeur général à la SDC du Quartier du Canal

Communiqué

Logo de la SDC du Quartier du CanalMontréal, le 2 janvier 2017 - La présidente du conseil d'administration de la société de développement commercial du Quartier du Canal, madame Madeleine Rivet, est heureuse d'annoncer l'arrivée en poste, dès aujourd'hui, du nouveau directeur général de l'organisation, monsieur Robert Laramée.

La fabuleuse histoire d’Herman Alves

Par Lysane Sénécal Mastropaolo

Herman AlvesC’est dans la lumière feutrée de son restaurant Le Bitoque que je m’assois à une table avec cet homme sympathique qui tient absolument à me faire goûter à sa poutine, bien que je lui ai mentionné que ce plat, disons traditionnel, ne fait pas partie de mon alimentation. Mais parlons ici de fruits de mer savoureux, cuits à la perfection qui baignent dans une sauce où les saveurs portugaises se marient, somme toute bien avec le décor chaleureux et les tableaux aux couleurs vives qui ornent les murs.

Antoine Ertaskiran a des plans pour l’art d’ici

Par Véronique Chagnon

Antoine ErtaskiranLa Galerie Antoine Ertaskiran porte le nom de son propriétaire. Et quand on lui demande s’il se sert de Montréal comme d’un tremplin vers les sommets de l’art contemporain, il acquiesce et cite tout de suite en exemple... le Cirque du Soleil. Le jeune galeriste a de l’ambition. Pour sa galerie et pour ses artistes.

Ludovik, l’antre d’un gamin curieux

Benoit LacassUn portrait de Benoit Lacas par Véronique Chagnon

Pour arriver chez Ludovik, il faut contourner les gars de la ville en casques jaunes qui refont un tronçon d’aqueduc devant. Mais l’appel de cette boutique colorée et éclatée enterre le marteau-piqueur. Ludovik est le coffre à jouets d’un gamin curieux.

Patrice Demers, juste assez sucré

Par Véronique Chagnon

PatriceDemersQuand on s’assoit avec Patrice Demers, on doit s’attendre à entendre des choses comme « la pâte à chou, c’est quelque chose qui me fascine ». De cet ordre-là, le pâtissier le plus connu du Québec.

Great Things Studios, la foi des grandes choses

Great Things StudioPar Véronique Chagnon

Sur les trottoirs et les places du Sud-Ouest, les bandes de jeunes sortaient cartons et boom box pour quelques heures. Années 90, celles effervescentes du hip hop, des voix noires, de la rue et du breakdance. Juste là, entre l’école et la maison des jeunes, N’tchidjè (dit N’tchi) et Jean, fils de familles immigrantes, se rencontrent. « On jouait dans les rues. Police et voleur, et comme la plupart des jeunes de ce quartier-là, tout le monde voulait être les voleurs. Puis on a commencé a faire de la musique, du breakdance. On avait huit, ou neuf ans. »

LQDC_Logo_Blanc.png
LQDC_Logo_Blanc.png
Logo_Mtl_sudOuest